Vie quotidienne

Beaucoup s'inquiètent lors d'un premier voyage en Grèce du mode de vie qu'ils pensent très différent de chez eux. Au point de se demander s'ils vont trouver sur place ce dont ils ont besoin, surtout s'ils voyagent avec des enfants. Je me souviens avec amusement de la réflexion d'une de mes jeunes collègues quand je préparais un voyage en Grèce : "As-tu fait tes vaccins ?"

Alors je vous rassure tout de suite : la Grèce est un pays civilisé (il est le berceau de la démocratie...), les Grecs mangent, travaillent, font la fête, roulent en 4 x 4, achètent des couches pour leurs bébés, ont adopté l'euro en même temps que nous...

Bref, en gros, ils vivent comme tous les occidentaux, et on n'a pas à craindre de pénurie malgré la crise, ni de maladies, sauf quelques encombrements intestinaux si on abuse un peu trop des fruits frais, pastèque notamment.

Il est vrai cependant que quelques coûtumes et habitudes locales peuvent surprendre et qu'il vaut mieux les connaître. Je vais donc essayer de vous donner un petit aperçu de la "vie à la grecque".

  • Le rythme de vie

Les Grecs sont des gens du sud, ils se lèvent souvent très tôt, mangent très tard et font la sieste, leur sacro-saint "ypnako" (petit sommeil). Il n'est pas rare de traverser des villages totalement inanimés vers 15 heures, et qui ressemblent à des villages fantômes.

Ne vous y fiez pas trop si vous cherchez votre hébergement pour la nuit. Sur le coup des 18 heures, les gens commencent à sortir de chez eux, les boutiques ouvrent, les jeunes arrivent en scooter pétaradant et les terrasses s'animent.

Si vous aimez le calme, ne choisissez pas une chambre qui donne sur le port et les tavernes. L'avantage de ce mode de vie est qu'on peut manger pratiquement à toute heure et faire ses courses très tard le soir.

  • Pour s'approvisionner

Hormis les grandes villes comme Athènes ou Thessalonique, on ne trouve pas de grand supermarché, mais plutôt des supérettes que l'on repère facilement à l'enseigne "supermarket". On y trouve tout, l'alimentaire, produits frais, conserves, ainsi que les produits d'hygiène et d'entretien. Les enseignes "Marinopoulos" sont peu à peu remplacées par celles de Carrefour qui les a rachetées.

Une institution en Grèce : le périptéro.

Des kiosques que l'on trouve à tous les coins de rue et qui vendent de tout : cigarettes, bouteilles d'eau, mouchoirs en papier, cartes postales, journaux, friandises, souvenirs, casquettes... Vous pouvez presque tout trouver dans un périptéro.

 

 

Les stations essence

Comme partout les prix sont affichés sur de grands panneaux bien visibles. Vous y trouverez encore de l'essence normale et du sans plomb : UNLEADED en anglais, c'est indiqué sur les pompes. Toutes les voitures de location roulent au sans plomb. Mais de toute façon quasiment partout on viendra vous servir. Un service qui a totalement disparu en France, à mon grand regret.

Jusqu'à présent le gasoil était réservé aux véhicules utilitaires, la vente de voitures diesel étant interdite aux particuliers. J'apprends que c'est depuis peu autorisé, cependant il est peu probable que les loueurs de voitures renouvellent leur flotte de véhicules en 2012 pour vous proposer du diesel.  Prévoyez donc un budget essence assez élevé. Si vous allez en Grèce avec votre propre voiture, vous pourrez bien sûr vous ravitailler en gasoil, aux pompes prévues pour les camions.

Bon à savoir

Pour payer en Grèce, prévoyez suffisamment de liquide. Comme la plupart des peuples européens, les Grecs ne se servent pas de leur carte de crédit à tout va, pour payer des achats à 2,50 €. La plupart des commerçants la refuse, sauf les loueurs de voitures dans les grandes villes, certains hôtels et restaurants. En revanche on peut souvent s'en servir dans les bijouteries, les boutiques qui vendent de belles reproductions d'objets d'art, dès lors que le montant de l'achat est assez conséquent. Assurez-vous avant votre départ que votre banque autorise des retraits à l'étranger de plus de 300 € par semaine qui est le plafond habituel. Il y a des distributeurs automatiques de billets à peu près partout, qui fonctionnent comme les nôtres (mais les écrans tactiles sont en anglais le plus souvent. PIN = code confidentiel).

A l'hôtel ou chez l'habitant

En général, le lit n'est pas fait. Seul est en place le drap couvrant le matelas, un autre drap bien plié est posé sur le lit avec les serviettes de toilette. J'ai toujours supposé que c'était une façon de montrer que le linge était propre, fraîchement lavé et repassé. Couvertures et couvre-lits peuvent se trouver dans les armoires. Comme partout, les chambres sont en principe faites tous les jours.

En revanche, certains hôtels ne servent pas les petits déjeuners, et encore moins les chambres d'hôtes. La plupart des chambres sont équipées d'un petit frigo, et quelquefois d'une plaque électrique avec le nécessaire de cuisine.

Pour ma part je préfère le plus souvent prendre le petit déjeuner dans un bar, ils sont souvent assez copieux pour environ 6 € et sont annoncés : PROINO et BREAKFAST.

Le café GALLIKO (français) est un café classique à la cafetière filtre, assez léger, qu'on peut commander avec du lait (GALA). Pour un expresso, précisez... expresso ! Il y a aussi l'ELLENIKO, café grec dont il faut préciser si on le veut SKETO (sans sucre), METRIO (sucré normalement) ou GLYKO (très sucré). Il ne faut pas le remuer ni boire le fond de la tasse, car le marc s'y est déposé. Le café grec est le moins cher (environ 1 €). Evitez de demander un café turc si vous ne voulez pas vous attirer des regards foudroyants !

Les jus d'orange frais (FRESKO PORTOKALI) sont délicieux mais chers (3 €).

Les toilettes !

Même si ce n'est pas très ragoûtant comme sujet, il y a une chose à savoir absolument. Il ne faut jamais jeter le papier toilette dans la cuvette, mais dans la poubelle présente dans toutes les toilettes. C'est surtout vrai pour les îles où les systèmes d'assainissement sont différents, mais les Grecs ont cette habitude sur tout le continent, donc dans le doute il vaut mieux s'y faire dès l'arrivée à l'aéroport. Il s'agit bien du papier toilette, et non des protections hygiéniques, précision pour les hommes qui ne comprendraient pas que le petit panonceau les concerne aussi ! En revanche, rassurez-vous, les toilettes des bars et des restaurants sont généralement très propres, et c'est tant mieux car il existe peu de toilettes publiques.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×