Hébergement

Dormir A l'hôtel ou chez l'habitant

A part en plein mois d'août et sur les lieux très touristiques, il n'est pas utile de réserver à l'avance. Les loueurs qui ont encore de la place attendent l'arrivée des ferries sur les quais et vous prennent d'assaut quand vous débarquez. Dans les villages, il n'est pas rare de se voir proposer une chambre, même en se promenant sans bagages.

Les hôtels sont indiqués par le panneau HOTEL en général, ou en grec XENODOXIO.  Les chambres ou studios chez l'habitant sont indiqués par des panneaux "ROOM TO LET".

Les prix peuvent se négocier hors saison et si l'on reste plusieurs nuits. Pour ma part je préfère payer d'avance, sinon on vous garde votre passeport ou carte d'identité, ça m'a valu pas mal de galère au début de mes voyages en Grèce, car au moment de partir il était impossible de trouver l'hôte ! Cette pratique est légale en Grèce, si l'on se fait contrôler par la police (ce qui n'arrive jamais !) il suffit d'indiquer où on loge. Je me demande cependant ce qui se passerait si j'avais un accident lors d'une excursion si je me retrouvais dans le coma ! Comment ma famille serait-elle prévenue si je n'ai aucun papier d'identité sur moi ? C'est pourquoi je refuse généralement de laisser mes papiers à la réception, quitte à choisir un autre hébergement.

Les prix à confort égal sont plus bas qu'en France. Une chambre à 50 € en Grèce équivaut à 90 € chez nous. Cependant il faut savoir que les prix sont par personne et non pour la chambre. Ceux qui vous affirment qu'on peut trouver des chambres à 25 € et sans jamais communiquer leurs adresses vous abusent. A deux, cela m'est arrivé rarement : le confort était rudimentaire, la salle de bains dans le couloir, et la propreté douteuse. Pour une personne et pour au moins 2 nuits, c'est par contre possible. Pour ma part, j'aime bien mon confort, et je prends généralement des chambres à 40 € petit déjeuner compris dans de petits hôtels familiaux. L'accueil y est assuré contrairement aux rooms to let ou souvent vous ne voyez plus votre hôte dès la remise des clés et le ménage est assuré. Pour ce prix là j'ai le standard d'un vulgaire hôtel Ibis avec accueil impersonnel, mais avec une chambre avec balcon et vue sur la mer ! A vous de voir.

Quelques habitudes différentes

Il arrive que le lit ne soit pas fait. Seul est en place le drap couvrant le matelas, un autre drap bien plié est posé sur le lit avec les serviettes de toilette. J'ai toujours supposé que c'était une façon de montrer que le linge était propre, fraîchement lavé et repassé. Couvertures et couvre-lits peuvent se trouver dans les armoires.

Comme partout, les chambres sont en principe faites tous les jours. Cependant, il m'est arrivé dans des "rooms to let" bon marché que le ménage ne soit pas fait du tout, au bout de 3 jours la poubelle sent très mauvais puisqu'on doit y jeter le papier toilette !

En revanche, certains hôtels ne servent pas les petits déjeuners, et encore moins les chambres d'hôtes. La plupart des chambres sont équipées d'un petit frigo, et quelquefois d'une plaque électrique avec le nécessaire de cuisine. Pour ma part je préfère le plus souvent prendre le petit déjeuner dans un bar, ils sont souvent assez copieux pour environ 6 € et sont annoncés : PROINO et BREAKFAST.

Le café GALLIKO (français) est un café classique à la cafetière filtre, assez léger, qu'on peut commander avec du lait (GALA). Pour un expresso, précisez... expresso ! Il y a aussi l'ELLENIKO, café grec dont il faut préciser si on le veut SKETO (sans sucre), METRIO (sucré normalement) ou GLYKO (très sucré). Il ne faut pas le remuer ni boire le fond de la tasse, car le marc s'y est déposé. Le café grec est le moins cher (environ 1 €). Evitez de demander un café turc si vous ne voulez pas vous attirer des regards foudroyants !

Les jus d'orange frais (FRESKO PORTOKALI) sont délicieux mais assez chers (3 €).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site