Conduire en Grèce

VoitureLe code de la route est le même qu'en France, mais les Grecs l'ont quand même un peu "adapté".

Il est d'usage de rouler sur la bande d'arrêt d'urgence, pour laisser passer les véhicules plus rapides. Ca surprend un peu au début, mais sur les routes sinueuses, c'est souvent le seul moyen de doubler les camions. La vitesse est limitée, à 80 km/h, le plus souvent à 50, mais très peu respectée. Il est fréquent d'être doublé sur la ligne continue.

Si le véhicule devant vous déclenche ses feux de détresse, ce n'est pas qu'il y a danger ou panne mais tout simplement qu'il va s'arrêter. Si vous trouvez une place en créneau, ne mettez pas le clignotant mais activez les feux de détresse, sinon les voitures derrière vous ne comprendront pas et vous "colleront".

Il convient d'être particulièrement prudent sur les routes de campagne, et notamment en Crète, en début de soirée à partir de 18 heures.  On peut se trouver "nez à museau" avec un troupeau de chèvres ou de boucs au détour d'un virage et même à faible allure, un accident est vite arrivé. Si on vous fait des appels de phares, ce n'est peut-être pas la police mais un troupeau !

Se diriger

Quasiment partout, les indications sont en alphabets grec et latin. C'est le cas pour les plaques de rues à Athènes et la plupart des villes, ainsi que sur les panneaux routiers. Il peut toutefois être utile de potasser un peu l'alphabet grec – en fait peu de lettres diffèrent des nôtres – pour déchiffrer les panneaux en zones rurales (routes secondaires) et sur les commerces : taverne, boulangerie.... C'est aussi utile pour comprendre les panneaux de prudence : doucement, attention, travaux...

  • Les autoroutes :

Panneaux à fond vert, lettres jaunes pour le grec, blanches pour les lettres latines. Les sorties sont indiquées "EXIT", les autres informations en anglais "REST AREA" (Aire de repos), "TO LOCAL ROADS" (vers routes nationales ou secondaires).

  • Les nationales :

 

Panneaux à fond bleu. Soit le panneau est dans les 2 alphabets, soit 2 panneaux se suivent (panneaux directionnels) à une vingtaine de mètres d'intervalle. Pas de panique si vous n'avez pas pu déchiffrer le premier ! Il est utile de déchiffrer le grec si vous cherchez la route pour un petit village. Souvent il n'y a qu'un petit panneau sur fond bleu en grec, et qu'on ne voit qu'au dernier moment.

  •  
  •  

 

  • Les sites archéologiques, musées, monastères :

Panneaux à fond marron, en grec (lettres jaunes) et anglais (lettres blanches)

 

 

 

 

 

Quelques liens en vrac de loueurs de voitures que j'ai spécialement appréciés (ou pas !)

Le site est uniquement en anglais. Sur place, on tombe quelquefois sur des employés qui parlent français, mais c'est rare. Je réserve la voiture sans rien payer. Je reçois un mail de confirmation que je présente au comptoir de Budget à l'aéroport d'Athènes (ils sont tous au même endroit). Comme pour un billet d'avion il suffit de donner son nom, le mail peut juste servir en cas de problème. Ils éditent le contrat, vous pouvez rajouter sur place l'assurance même si vous ne l'avez pas choisie lors de la réservation. On vous donne les papiers, vous sortez de l'aéroport et vous vous rendez à droite vers la "guitoune" qui abrite les loueurs. Là on va vous conduire sur le parking vers le véhicule, vous ferez le tour pour noter les éventuels chocs, l'agent relèvera le kilométrage et vous rappellera que le réservoir est plein et qu'il faut le rendre de même. On vous remet les clés, et c'est parti !

Au retour, pensez à faire le plein à la dernière "area rest" sur l'autoroute.

Pour ramener la voiture à votre retour, c'est très facile. D'où que vous veniez par l'autoroute, suivre les panneaux Athina, puis direction Markopoulo, ensuite  suivez les panneaux "Car rental" avec le pictogramme figurant une voiture avec une clé. Garez-vous sur le parking, les places sont matérialisées selon les loueurs (pour vous : Budget). Retournez à la maisonnette pour rendre les clés, faire le check in de la voiture, puis le comptoir de Budget dans l'aéroport pour payer.

En cas d'annulation avant votre départ, pensez à retourner sur le site de Budget pour annuler, sinon vous risquez de vous retrouver dans la liste rouge des clients !

  • Galatas (Argolide, face à l'île de Poros) :

Louer une voiture sur l'île de Poros est exorbitant. Par contre à Galatas, accessible par bateaux-taxis, il y a un très bon loueur, correspondant de Nouvelles Frontières, et parlant de plus un très bon français. Cependant il est possible qu'il n'y soit plus car le numéro de portable a changé Depuis Galatas, on peut faire un séjour très sympa en Argolide (région de Nauplie, Epidaure...).  POP'S CAR

  • A Paros :

J'ai craqué pour ce loueur qui a un charme fou, Giannis qui se fait appeler John pour les Américains, et qui m'a loué une petite Fiat Punto impeccable pour 35 €/jour (compter plutôt 40 en temps normal). Son bureau est un peu en retrait, à droite du port quand on arrive en ferry, juste avant le bar Kaptain Korpos.  KARENT

Toujours à Paros, fuyez absolument Stefanos, dans une rue juste derrière le port. On ne vous accompagne pas au véhicule, à vous de le trouver garé à 100 mètres plus loin, pare-brise fissuré, réservoir d'essence sur la réserve... Au retour, malgré ses promesses, Stefanos n'était pas là, agence fermée, il a fallu que je l'appelle depuis mon portable, quand on sait ce que coûte un appel international... Et le comble : pas moyen de payer par carte VISA alors qu'on m'avait affirmé le contraire quand j'ai pris la voiture.

  • A Tinos :

Vidalis, l'agence qui se trouve en front de mer, 1, rue Akti Ellis, à droite dans une courbe quand on vient de la rue principale. Accueil très sympathique, on vous donne une carte et on vous explique les villages à voir, voitures en excellent état. En juillet 2010 : 30 € par jour.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site