Petite visite de Sifnos

Si vous n'aimez pas les villages aux maisons blanches et les chapelles à coupoles bleues disséminées dans le paysage, alors Sifnos n'est pas pour vous ! En revanche si vous souhaitez découvrir une île cycladique authentique où vous serez chaleureusement accueillis, avec de très belles promenades pédestres, n'hésitez pas. J'ai eu un vrai coup de cœur pour cette île que j'ai visitée en mai 2012, et pourtant le voyage avait bien mal commencé. J'ai failli rater le ferry au départ du Pirée, et j'ai dormi la première nuit dans une chambre assez sinistre que j'ai bien vite quittée...

Pour ceux qui aimeraient découvrir Sifnos, en voici un petit tour d'horizon, avec les principaux villages et les quelques balades que j'ai pu faire. Etant entendu que j'en ai raté plein, et qu'il me faudra y retourner...

Kamares : le port

C'est là que le ferry vous débarquera dans une belle rade avec une plage de sable. Un quai avec beaucoup de tavernes et de bars très confortables au bord de l'eau. La chapelle Agia Marina qui veille sur la plage ressemble vraiment à un décor de carte postale.

Kamares pratique

Après une nuit dans une chambre pas terrible chez Podotas (pas chère mais vraiment toute deglinguée avec vue sur un mur), j'ai passé le reste du séjour à l'hôtel Boulis, tenu par un couple greco-australien. Line, l'Australienne est vraiment sympa, et bien que l'hôtel possède beaucoup de chambres je me suis vraiment sentie accueillie, on bavardait tous les soirs à mon retour de promenade. Les chambres sont spacieuses, bien équipées, avec de petits balcons donnant sur la mer. Le petit-déjeuner est servi sur la terrasse ombragée.

Pour la location de voiture c'est chez 1°motocar pour 20 € par jour, impeccable. Il y a plein d'autres loueurs au même prix (plus cher en saison) mais je pense qu'il vaut mieux aussi éviter Podotas (celui qui m'avait loué la chambre à mon arrivée, vous vous souvenez ? Podotas semble posséder la moitié de Kamarès...)

Pour boire un verre, j'ai passé d'agréables moments chez Old Captain, des sièges sur la plage même et une terrasse en surplomb, avec de l'excellente musique : brésilienne, anglo-saxonne avec même des standards grecs adaptés en anglais. Et je ne suis pourtant pas fan des bars musicaux...

Thésaurus Travel : l'agence qui m'a conseillé l'hôtel Boulis et a passé du temps à m'aider à trouver les bons bateaux pour la suite de mon périple, en fonction de mes impératifs.

J'ai dîné un soir à la mezepoleio à la sortie du village, sur la route d'Apolonia, très bonne salade d'aubergines, dessert offert, excellent yaourt avec oranges confites en copeaux. L'accueil est vraiment prévenant.

Apollonia : la "capitale" de l'île et ses hameaux

Elle s'étale tout en longueur avec ses maisons blanches et ses jolies églises, et est composée de 3 villages : Apollonia proprement dite, et les hameaux d'Artémonas et Katevati.

Ca monte et ça descend, plusieurs points de vue d'où l'on découvre plein de coupoles bleues sur des paysages en terrasses.

Artémonas : Grand parking à l'entrée, les voitures y sont interdites. Charmant village tout blanc mais plutôt désert le jour où je l'ai visité.

Artémonas pratique : Chez Margarita, enseigne uniquement en grec, c'est la dernière taverne à droite au bout de la place. très bon veau à la tomate servi avec des frites et servi très aimablement, bonne ambiance familiale bien que la moitié des clients soient étrangers.

Katevati se résume à une rue avec des maisons blanches, et plusieurs églises... Bien joli. Se garer sur le parking en dessous des moulins.

Cheronissos

sifnos-heronisos-03.jpg

Le "port" est vraiment tout petit, 5 maisons maximum, quant à la plage elle est vraiment minuscule. Mais le site est étonnant, complètement encaissé, au bout du monde.

Pour les amoureux de solitude.

En remontant vers la route, au-dessus de l'arrêt de bus, un bout de piste amène au chemin (barrière non verrouillée à refermer derrière soi) qui conduit au monastère sur le cap.

Kastro

Un moulin blanc au toit bleu vous accueille et de l'autre côté un petit cimetière avec une mini chapelle à coupole bleue. Si vous rêviez de blanc et bleu, sur Sifnos vous êtes servis ! Il faut se perdre dans les ruelles et ne pas déranger les chats qui se prélassent au moment de la sieste.

Pour moi, le clou de la visite fut assurément la découverte de la chapelle posée sur le rocher, Eptamartyres. Une vue à 360°, j'ai ressenti une intense émotion impossible à décrire, et je crois bien que c'était la même chose pour les gens que j'ai croisés ! Elle se dévoile au détour d'une rue du village, en passant sous un porche d'où on ne pense voir que la mer.

En laissant sa voiture en contrebas de Kastro, (route à gauche quand on arrive vers les moulins), on trouve facilement le petit sentier qui longe la falaise et rejoint la Panagia tis Poulatis en moins de 20 minutes. On a l'impression d'être au bout du monde, une première chapelle blanche, puis la 2ème avec de beaux acrotères.

Kastro pratique : un excellent déjeuner dans un restau où il faut monter un escalier pour atteindre la terrasse (très peu de tavernes à Kastro de toute façon).

Autres stations

Faros : A droite du port on trouve une petite plage bien cachée mais bien ventée aussi.

Depuis Faros, à droite quand on est face à la mer et donc après avoir traversé la petite plage, il y a un chemin dallé qui mène à l'îlot de Xrisopirgy.

La promenade n'est pas longue, un gros quart d'heure sans se presser, le chemin longe la mer, la vue est superbe. Au bout bien sûr une chapelle qui fait face à l'îlot de Xrisopirgy. De là on voit 4 îles, dont une toute petite, et probablement Milos. J'ai eu la chance un soir d'arriver à Xrisopirgy par la route en surplomb et d'assister à une fête religieuse avec arrivée des reliques par bateau et popes en grand apparat.

Vathy : curieusement construite les pieds dans l'eau, c'est le cas de le dire !

Il faut marcher dans le sable mouillé pour atteindre l'église fort jolie.

Plati Gialos, elle aussi les pieds dans l'eau, et fort calme hors saison.

Il est évident que je suis loin d'avoir tout vu, j'avais repéré un tas d'autres promenades à faire, et pourtant je suis restée 5 nuits au lieu des 3 prévues, mais j'aime bien prendre mon temps, profiter du petit-déjeuner et buller devant une glace ou un gâteau grec dans une "zacharoplasteia" (pâtisserie). J'espère que ce petit aperçu vous donnera l'envie de découvrir la charmante Sifnos.

sifnos-vathy-02.jpg
panagia-tis-poulatis-04.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site