Billets de ellada

Paul Simon, concert au Zimbabwe (1987)

Pour ceux qui croient encore que Paul Simon, ce n'est que le duo avec Garfunkel... Pour mémoire, ils se sont séparés en 1971 et Paul Simon a continué sa carrière seul. Ces deux chansons sont extraites de l'album "Graceland", enregistré en Afrique du Sud et qui lui valut pas mal de critiques.

Extraordinaire duo avec Miriam Makeba : Under african skies


Cocasse !

Les animaux connaissent les bonnes adresses. Ceux-là sont des clients habituels de la boucherie.

A l'entrée de Filatra en venant de Pyrgos (ouest Péloponnèse) on tombe sur la "tour Eiffel" d'un artiste genre Facteur Cheval. Haute de 13 mètres, elle a permis à l'artiste de recevoir les félicitations du Général de Gaulle et de Kennedy. Information non vérifiée trouvée dans le Guide du Routard.

Voilà un joyeux "foutoir" chez un marchand de journaux. Même une chatte n'y retrouverait pas ses petits.

Kitsch à souhait, l'entrée de cette chambre d'hôtes sur l'île de Syros.

Kitsch également, le minuscule musée consacré au célébrissime Markos Varvakaris, chanteur de rébétiko et joueur de bouzouki, à Ano Syros.

Lire la suite

Ma rencontre avec la Grèce moderne

Temple d'Athéna Niké C'est au début des années 90 que je me suis décidée à partir seule en Grèce, rêvant depuis la fin de mes études de contempler "pour de vrai" les colonnes doriques, ioniques ou corinthiennes des temples ou les "kouroi" de mes livres d'histoire de l'art. Un 1er séjour dans un club de vacances internationalisé, sur l'île de Corfou, aux rythmes à la Zorba et à la cuisine gréco-américano-européenne m'avait divertie, mais pas assouvi mon appétit d'antiquités grecques. Sachez-le, Corfou est ravissante, mais ressemble davantage à l'Italie du Sud qu'à la Grèce, et l'on y croise plus le souvenir de Sissi Impératrice que celui d'Homère.

Quand mon pécule fut assez confortable pour y retourner, je choisis cette fois un séjour en hôtel où je pourrais choisir à mon gré des excursions organisées ou des balades en solitaire. Je voulais tout voir : Delphes, Epidaure, Mycènes, les îles... J'ai ainsi pu visiter des hauts-lieux de la Grèce antique, mais mon vrai coup de coeur commença sur l'île de Tinos. Plusieurs rencontres avec de vieux Grecs, qui voulaient spontanément me montrer les beautés de leur île, à moi la sauvageonne qui ne vais pas facilement vers les autres, m'ont émue à un point qu'ils étaient loin d'imaginer. Malheureusement, entre eux et moi, pas de langue commune pour communiquer, je répondais bêtement en anglais à ces anciens qui ne comprenaient que le grec.

Châpiteau corinthienMalgré tout, il m'a fallu presque 10 ans pour que germe en moi l'idée d'apprendre le grec moderne. J'ai toujours aimé les défis impossibles. Autour de moi, tout le monde pensait que j'étais un peu cinglée d'entreprendre cet apprentissage - ô combien difficile ! - d'une langue aux sonorités rugueuses mais chantantes, et qui ne pouvait me "servir" qu'en Grèce ou à Chypre. Entre parenthèses, savez-vous quelle est la 1ère ville grecque après Athènes ? C'est Melbourne, en Australie ! Je crois bien que l'incompréhension de mes amis m'a stimulée. Je suis entrée alors dans le monde - pas très fermé - des philhéllènes, et avec mes condisciples qui avaient tous la même passion, j'ai entretenu mon désir de retourner là-bas aussi souvent que possible. Et voilà, maintenant je baragouine plus ou moins le grec, je vis ce pays de l'intérieur comme si j'y étais née et j'apprends chaque fois énormément de ces descendants des dieux de l'Olympe... 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site